Demain c’est Halloween et pour fêter ça notre équipe a souhaité vous faire découvrir les villes fantômes les plus insolites de la planète ! Bouhhh !

246895198_4f9ac95610_b1- Ani, la capitale disparue de l’Arménie

Un immense plateau désertique parsemé de ruines à perte de vue : on a du mal à imaginer, qu’un jour, Ani ait pu accueillir jusqu’ à 100 000 habitants ! Capitale de l’Arménie vers l’an mille, la « ville aux mille et une églises » fragilisée par les invasions successive des Byzantins, des Turcs de Perse et enfin des Mongols en 1239, s’est vidée peu à peu de ses habitants. Un violent tremblement de terre en 1319 aura raison d’elle. Depuis la Nature a repris ses droits sur les vestiges de cette cité jadis florissante…Située à la frontière (plutôt sous tension et occupée sur le plan militaire) entre la Turquie et l’Arménie actuelles, la « Capitale de l’an Mille » est ouverte au public depuis quelques années. Cependant, il n’existe pas de navette depuis Kars, il faudra donc miser sur un chauffeur privé pour la découvrir. Mais le détour vaut le coup d’œil !

2- Bodie : la célèbre ville fantôme de la Ruée vers l’or

15637398779_d44b5a1ce8_cBodie ? Le nom ne vous dit peut être rien, mais vous avez très probablement déjà croisé des photos de la ville
fantôme la plus célèbres au monde. Chaque année un grand nombre de touristes se rend à proximité du Lake Tahoe où les bâtiments de cette ghost town sont restés intacts depuis la fin de la Ruée vers l’Or californienne. L’histoire de cette ville fantôme est un peu la même que toutes les autres de la région : une ville qui pousse comme un champignon sur le dos d’un gisement d’or, de charbon ou autre puis désertée aussi vite qu’elle est apparue !

3- Kolmanskop : la ville ensevelie

porteL’histoire de Kolmanskop en plein cœur du désert de Namib est plus insolite. Construite par des colons allemands en 1908, elle devient très convoitée lors d’une Ruée vers le diamant. Une prospérité fulgurante ! Et quel luxe… On raconte même que les habitants importaient des bouteilles de champagne depuis la ville de Reims. Cependant après la fin de la Première Guerre Mondiale, avec la chute du cours du diamant et  la découverte d’un gisement beaucoup plus intéressant dans le sud du continent, la ville est rapidement abandonnée. Dès 1954, plus aucune âme n’y vit et le sable enseveli petit à petit le moindre recoin de la ville, la figeant dans le temps pour toujours…

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire
Entrez votre nom