Les secrets de Kukulcan-Mexique

Connaissez-vous le Mexique ? Evidemment ! Réputé pour ses plages du Pacifique et du golfe du Mexique, ainsi que pour ses paysages variés – entre montagnes, déserts et jungles. Il est pourvu de ruines anciennes comme Teotihuacan et la cité maya de Chichén Itzá ainsi que de villes datant de l’époque coloniale espagnole.

Et voilà le sujet qui nous intéresse aujourd’hui… les mystères des temples mexicains ou plutôt ceux d’un en particulier : la pyramide de Kukulcan.

Joyau de la cité maya de Chichen Itza, site archéologique classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1988 et situé dans l’Etat du Yucatan, Kukulcan (également appellé El Castillo) est un monument dédié à la divinité du serpent à plumes.

De multiples secrets

24m de haut, 55m de coté, cette imposante structure fourmille de secrets… Les chercheurs, ont tout d’abord découvert que le bâtiment tel des poupées gigognes recouvrait deux pyramides plus anciennes, dont la plus petite mesure tout de même 10m de haut !

 © CRIS BOURONCLE / AFP

Cénote

Il s’avère à présent que le temple cache un labyrinthe de tunnels aquatiques. En effet, des archéologues ont récemment découvert un tunnel caché qui descend sous cet édifice vieux de plus de mille ans, le passage secret semble avoir été scellé par les mayas.

L’équipe scientifique est persuadée qu’il conduit à une piscine naturelle souterraine (cénote : cavité remplie d’eau douce formée par l’effondrement de la roche calcaire).

Pour les Mayas, ces trous d’eau étaient des endroits sacrés, une bouche ouverte sur l’autre monde, et plus précisément l’inframonde. Certains cénotes étaient des lieux de culte où l’on pouvait déposer des offrandes ou faire des sacrifices pour satisfaire les dieux.
Cette découverte pourrait expliquer comment, il y a plus de mille ans, les Mayas choisissaient les lieux où bâtir leurs lieux sacrés.

Repérée en 2015 grâce à des radars, le cénote n’a pas encore pu être exploré, le chemin vers ce paradis souterrain pourrait bientôt s’ouvrir enfin…

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *