Vacances à l’usine!

Tourisme industriel, en voilà un oxymore !

Quelle drôle d’idée nous direz-vous, que celle de profiter de ses vacances si longuement attendues pour se rendre dans une entreprise ?!

Et pourtant les chiffres ne mentent pas, chaque année ce sont pas moins de mille quatre cents entreprises, musées du patrimoine et sites industriels qui attirent près de vingt millions de visiteurs en France.

Loin d’être un nouveau concept, le tourisme industriel était à l’origine tourné vers l’artisanat, la valorisation des métiers traditionnels, les produits du terroir et spécialités régionales.

Qui visite ?

Et bien tout monde, en fait !

Le public est en effet très large, il s’étend des scolaires en quêtes d’apprentissages, aux touristes locaux nationaux et étrangers, en passant par les CE, les retraités ou encore les voyages d’affaires !

Réfléchissez bien, n’avez-vous jamais visité une ferme, une brasserie ou encore un musée du patrimoine ?

En oui, … c’est ainsi, vous êtes vous aussi un petit curieux,  un touriste industriel ! Il faut dire que l’offre est aussi large que son public alors difficile de résister à la tentation de savoir comment a été fabriqué ce délicieux nougat Montilien !

Mais on visite quoi du coup ?

Comme nous vous le disions l’offre est très large et peut satisfaire les publics les plus diversifiés.

De la petite exploitation agricole, à l’usine Airbus en passant par les brasseries Kronenbourg ou un site nucléaire, il y en a vraiment pour les goûts ! (Vous pouvez cliquer sur les photos ci-dessous)

     

Le secteur se professionnalise et les musés techniques se développent.

Le patrimoine industriel fait l’objet de mesures de protection avec le classement Monument historique ou même l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco (comme c’est le cas pour l’usine sidérurgique de Völklingen en Allemagne). Il est d’autres fois réaffecté à un nouvel usage (ex. la Chocolaterie Menier à Noisiel qui est désormais le siège de Nestlé France, ou encore l’Usine LU à Nantes qui est transformée en centre culturel.

De nombreux sites industriels, en activité ou désormais lieux de patrimoine, sont ouverts à la visite lors des Journées du patrimoine, tous les ans en septembre, et connaissent à ce moment-là une grande affluence.

Quel intérêt ?

Ils sont nombreux eux aussi, tout d’abord, l’intérêt pour le public est la découverte de nouveaux produits, de techniques ancestrales, ou encore de mieux connaître et comprendre la réalisation des objets de notre quotidien.

Les entreprises y trouvent elles aussi leur compte puisque le tourisme industriel leur permet, de vendre leurs produits en direct, de promouvoir ou restaurer leur image de marque mais également de transmettre à leur public la fierté de leur savoir-faire et leur amour pour leur métier et/ou leurs produits.

Enfin, les régions à faible potentiel touristique bénéficient de la structuration de l’offre dans ce secteur en plein essor !

Les institutions touristiques mettent en place de routes thématiques (Route de la Porcelaine autour de Limoges, Route du Feu en Belgique, Route de l’Écorce terrestre au Québec,…), par l’organisation de journées de visites, De nombreux territoires s’organisent pour promouvoir ces lieux de l’économie. À titre d’exemple, le département de l’Ardèche est notamment bien mobilisé autour des bassins d’Aubenas et du Cheylard, en mettant en réseau divers écomusées et espaces muséographiques ou sites industriels comme l’Arche des métiers, la Maison Champanhet, l’Écomusée de Chirols, l’usine hydroélectricité de Montpezat.

 

Pour aller plus loin cher touriste industriel voici le lien Entreprise & Découverte qui est le site de la visite d’entreprise et du tourisme industriel en France.

Ainsi qu’un livre :

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *