Activité de plein air consistant à retrouver dans la nature des boîtes cachées par d’autres personnes à l’aide d’un GPS ou d’un smartphone, le géocaching est une activité insolite à tester d’urgence. Appelées “caches” ces boîtes contiennent de petits objets à échanger… Des airs de chasse aux trésors! Nous avons rencontré un couple Maxime et Lydie ( alias les “Archcooler”) qui pratiquent cette activité depuis quelques mois.

Comment avez-vous connu le géocaching?

Maxime : C’est Madame qui connaissant mon goût pour la randonnée, m’a fait découvrir le géocaching pour pimenter mes sorties !

Lydie : Ayant un attrait tout particulier pour le tourisme insolite, j’ai connu le géocaching sur internet lors de mes recherches sur le sujet. J’ai tout de suite su que c’était un loisir fait pour moi.

Quel lieu, découvert grâce à cette activité, vous a le plus marqué ?

M : Aujourd’hui l’endroit le plus impressionnant que j’ai découvert grâce au géocaching reste la grotte de Mandrin à Valence. Habitant depuis tout petit dans la région,  je ne connaissais pas l’existence d’un tel lieu! Je n’y serais sans doute jamais allé si je n’étais pas parti à la recherche de cette cache.

L : Une cache sur les hauteurs des calanques de Cassis, une vue à couper le souffle !

 

Crédit photo: Lydie Coste
Crédit photo: Lydie Coste

Quel est votre objet préféré récupéré dans une cache ? Et le plus insolite ?

M : Mon objet préféré ? Un jeton de casino d’Aix en Provence, il a une petite valeur sentimentale puisque c’est le premier objet que j’ai ramassé. Le plus insolite quant à lui est un cigare cubain trouvé dans une belle boîte métallique à Grenoble.

L : J’adore ma petite peluche de Porcinet que j’ai d’ailleurs trouvée dans la fameuse grotte de Mandrin. Côté insolite la cassette audio de la Bande à Basile qui fonctionne toujours ! Nostalgie…

 

Quel système le plus ingénieux avez-vous croisé lors de vos chasses au trésor ?

M : Le système le plus ingénieux que j’ai pu voir est une boîte nécessitant une pile pour l’ouvrir ! Plusieurs manipulations sur la boîte (bouton poussoir, branchements de câbles, etc….) étaient nécessaires pour trouver le code d’ouverture du mécanisme, le tout fait maison !

L : Effectivement cette cache fonctionnant à pile dans la région de Montélimar était épatante ! On imagine les heures de travail du poseur de la cache…

 

Avez-vous déjà croisé d’autres géocacheurs sur votre route ?

M : Oui, il nous arrive parfois de voir au loin des promeneurs avec un téléphone à la main en train de chercher discrètement quelque chose. On en profite souvent pour discuter avec eux et échanger des astuces ou des caches à faire dans le coin.

L : Oui et nous avons même déjà participé à un évènement réunissant plusieurs géocacheurs afin d’échanger nos expériences, un super moment.

 

Avez-vous vous-même posé des caches ?

M : Nous avons récemment créé une quinzaine de caches, l’excitation est différente et la récompense vient des retours positifs des autres géocacheurs.

L : C’est vrai qu’après la découverte d’à peu près 200 caches nous avons voulu en poser quelques-unes. Cela nous aura valu plusieurs week-ends de travaux manuels !

 

Avez-vous déjà fait du géocaching hors des frontières françaises ?

M : Nous sommes sur le départ pour trouver les petites caches d’Ecosse… 🙂

L : Et cet été le géocaching nous accompagnera lors de notre road trip européen.

 

En quelques mots, donnez-nous envie de vous rejoindre dans ce

Crédit photo: Maxime Baude
Crédit photo: Lydie Coste

jeu d’aventure grandeur nature ?

M : Vous aimez être dehors, l’aventure, les énigmes et la joie de trouver des petits trésors ? Alors le géocaching est fait pour vous !

L : En famille (les enfants adorent), en couple ou entre amis, le géocaching est l’activité parfaite pour les dimanches ensoleillés. Les balades deviennent une partie de cache-cache et on revient toujours avec des petits souvenirs.

Pour plus d’infos n’hésitez pas à lire cet article  sur le géocaching!

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire
Entrez votre nom