Le château de Montségur et la mémoire des pierres

 

Photo credit: Lluis Cabarrocas via Foter.com / CC BY
Photo credit: Lluis Cabarrocas via Foter.com / CC BY

Perché sur un piton rocheux à plus de 1 200m d’altitude en Ariège, le château de Montségur alimente encore aujourd’hui les rumeurs et les spéculations les plus folles. Devenu symbole de la résistance des cathares, c’est en 1243 que 6 000 soldats encerclèrent le château occupé par à peine 400 cathares : ils résisteront presque une année. En mars 1244, ils seront malheureusement tous conduits au bûcher, brûlés vifs au pied du rocher. Aujourd’hui une stèle marque l’endroit où 220 hommes et femmes perdirent la vie… Outre cette tragédie de l’Histoire, une rumeur court sur un éventuel trésor caché, il n’a malheureusement jamais été découvert. Ce lieu mystique attire aussi les passionnés d’ésotérisme du monde entier car il est considéré comme un temple solaire… Avec toutes ces histoires, il reste l’un des châteaux les plus mystérieux de France!

La vallée des merveilles : une randonnée inoubliable

Photo credit: maarjaara via Foter.com / CC BY
Photo credit: maarjaara via Foter.com / CC BY

A la frontière italienne, près de Tende à plus de 2 200 mètres d’altitude une randonnée surprenante vous attend. Dans le Parc National du Mercantour se trouve une vallée aussi insolite que merveilleuse (elle porte très bien son nom). En effet, quelques 40 000 gravures rupestres datant de la Préhistoire ornent cette région montagneuse. Un cadre idyllique pour une promenade le long de forêts et de lacs où vous pourrez admirer la luxuriante faune et flore locale. Parmi les gravures les plus connues : le sorcier, le Christ ou encore le chef de tribu. Des noms qui inspirent le mystère…

L’énigmatique parc des Folies Siffait

Personne ne sait exactement ce qui s’est passé dans la tête de Maximilien Siffait en 1816 lorsqu’il a commencé à aménager son jardin dans sa propriété près de Nantes. L’architecte fou a passé des années à construire ces jardins suspendus énigmatiques : sur plusieurs niveaux se mêlent une trentaine de terrasses, des escaliers ne menant à rien, des fausses ruines, des tours, des kiosques, tout ça avec une vue plongeante sur la vallée. Un peu avant-gardiste, cette construction a longtemps été perçue comme le comble du mauvais goût… Laissés à l’abandon, les jardins sont redécouverts dans les années 80 par des étudiants et des professeurs en architecture, ils seront classés monuments historiques et réhabilités. Faute d’archives, de nombreuses hypothèses ont été avancées sur cette construction insolite ce qui a participé à la mystification des lieux. L’unique chose que l’on sait c’est qu’il a fallu au moins 20 ans de travaux et une équipe d’une douzaine de personnes pour réaliser un tel chantier ! Attention le site est actuellement fermé au public pour restauration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Écrivez votre commentaire
Entrez votre nom